- PARTENAIRE -

 

 

Émotions et culpabilité

Posté le 18/02/2016

Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Émotion et culpabilité - Gestion des émotions enfant autiste - Mélanie Deveault - Centre de Formation Grandir Autrement CFGA

 

 

Éducateurs, parents, intervenants du réseau, vous êtes-vous déjà sentis coupables d'avoir réagi suite à une émotion ? Vous êtes vous déjà remis en question suite à un événement pour lequel vous n'étiez pas certain d'avoir agi de façon adéquate ou encore que l'enfant n'aurait pas dû entendre cela ? Et bien, vous n'êtes pas les seuls !

Si vous vous questionnez, c'est déjà bon signe !

À mon avis, l'apprentissage social peut se faire à plusieurs niveaux et en utilisant des stratégies très naturelles. Je suis aussi de ceux qui croient que les bonnes et les mauvaises situations, si nous faisons un retour avec l'enfant, doivent être adressées. De façon générale, ce n'est pas la chicane qui est remise en cause, mais plutôt la façon dont le conflit a été géré. Et c'est souvent là que le bât blesse. On évite de se chicaner devant les enfants ou encore on ne règle pas la situation, deux modèles à éviter.

L'outil de base à favoriser demeure d'abord et avant tout la communication. Lorsque l'on donne une explication à l'enfant, pas besoin de s'enliser et de trouver à qui la faute, mais bien d'indiquer qu'aujourd'hui nous avons de la difficulté à communiquer. De plus, il peut être intéressant de nommer à l'enfant les stratégies d'autorégulation que nous avons utilisées ou que nous allons utiliser. (Ex. Papa et moi avons de la difficulté à communiquer aujourd'hui, je vais en promenade respirer et réfléchir un peu.)

Pourquoi est-ce important de faire des retours sociaux ? Les enfants ont leurs propres schèmes de pensée et en bas âge ils n'ont pas consolidé la notion du bien et du mal et ne verront pas toutes les nuances dans nos difficultés d'interaction. Le retour social permet d'éclaircir la situation générale et d'éviter que l'enfant prenne position face à ses interprétations qui pourraient être erronées. Ce rappel est aussi important pour nous, pour nous rappeler que nous sommes des humains et qu'à l'occasion, l'impulsivité et les soucis de communication peuvent nous toucher. En montrant notre vulnérabilité, nous rappelons que nous avons tous le droit à l'erreur et que l'important demeure dans la COMMUNICATION.

 
Mélanie Deveault - Directrice du Centre de Formation Grandir Autrement
Collaboratrice et partenaire spectredelautisme.com - Un outil complet et gratuit à portée de clic
 

Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Émotion et culpabilité - Gestion des émotions enfant autiste - Mélanie Deveault - Centre de Formation Grandir Autrement CFGA

.
Recherche et rédaction : Mélanie Deveault

Dernière mise à jour : 05/02/2017 10:07 AM

Joignez-vous à notre communauté grandissante !