Le petit monde de Manon Marie

Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Le petit monde de Manon MarieVous savez ces personnes qui font une réelle différence dans la vie des autres ? C'est le cas de Manon Marie Tremblay. Son drôle de nom cache une personnalité unique, d'ailleurs, au point que certaines personnes la surnomment Manon Magique.

Elle a ce talent unique qui permet aux gens de faire ressortir le meilleur d'eux même. L'être humain, pour Manon, c'est un tableau d'artiste, une infinité de possibilités. Elle arrive à voir le potentiel unique de chaque personne et elle sait transmettre cette envie de croire en soi. Parce que les êtres humains, Manon, elle les aime d'amour.

C'est pourquoi, comme orthopédagogue (pendant 5 ans) ou comme professeure (pendant 10 ans), elle a toujours été une ressource de choix auprès des groupes d'enfants et d'adolescents autistes non-verbaux.

Elle observe, elle apprend à connaitre les gens en profondeur et ensuite, elle sait exactement comment et pourquoi elle pourra les aider. Elle y met toute son énergie et beaucoup d'amour aussi. Elle est si enthousiaste, on la suivrait au bout du monde.

Toujours assoiffée d'en apprendre plus, toujours intéressée à encore s'améliorer, elle est créative et imaginative. Pour tisser des liens privilégiés avec ses étudiants, elle fera tout ce qu'elle peut. Elle en parle et ses yeux pétillent, c'est pour dire...

Comme mère ou comme professeur, son moteur, ce qui l'anime, c'est de permettre aux autres de se rendre le plus loin possible et de s'accomplir. Continuer à progresser, bouger, avec Manon, il faut que ça avance. Même que des fois ça roule pas mal vite dans sa tête. Est-ce son TDAH qui la fait tourbillonner ainsi ? Non, c'est aussi ses multiples idées.

Manon est vraie et sincère, elle nous livre des textes touchants et d'une authenticité désarmante, elle nous donne accès à sa belle et généreuse vision de la vie.

L'équipe de spectredelautisme.com vous invite à découvrir un beau coup de coeur - celui du petit monde de Manon Marie.

Bonne lecture !

 

Toutes les belles histoires de Manon Marie

Une journée dans le petit monde de Manon Marie - Première partie

 

Une journée dans le petit monde de Manon Marie - Trouble du spectre de l'autisme (TSA)

 

Il est 8h50, l’horaire est préparé et chaque pictogramme est à sa place. Leur tâche aussi est prête, car s’ils voient qu’elle ne l’est pas ou si l’horaire n’est pas fait, ils seront anxieux. Ils ne sauront pas ce qui s’en vient. Ils ne pourront pas se préparer. Même lorsqu’il y a un imprévu, on doit le placer à l’horaire, si cela possible bien sûr. Une activité, une sortie, c’est si plaisant, mais tellement déstabilisant.

J’entends les autobus, les voilà, ils arrivent. Comment sera Maxim aujourd’hui? A-t-il bien dormi ? Jade sera-t-elle comme la tempête dehors? Surchargée par les sensations physiques, le bruit du vent, le ressenti de celui-ci sur sa peau ou la vision remplie de flocons qui virevoltent ? Lire la suite

 


 

Une journée dans le petit monde de Manon Marie - Deuxième partie

 

Une journée dans le petit monde de Manon Marie - Trouble du spectre de l'autisme (TSA)

 

Avant de me mettre en mode actif (recherche de solutions), je regarde les agendas. La communication entre parents-intervenants est essentielle au bien-être du jeune. Sachant qu’un jeune est enrhumé ou qu’il a mal dormi, j’ajuste mon enseignement en conséquence. C’est l’agenda qui parle pour l’élève, car il ne peut pas me raconter ce qu’il a fait hier ou comment il va. Je vois donc qu’il a mal dormi. Il est moins patient et lorsqu’il est fatigué, il ne veut pas qu’on le touche. Il est hypersensoriel au niveau du toucher et quand il est moins en forme, il a de la difficulté à gérer les sensations. La relaxation va l’apaiser et le recentrer. Cette détente se passe dans une salle qui se veut une mini salle multi avec des jeux de lumière, de la musique relaxante, des doudou. Lire la suite

 


 

Que veux-tu me dire mon beau lion ?

 

Que veux-tu me dire mon beau lion ? - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Ah mes chers élèves autistes. Mon objectif sera toujours qu'ils se portent du mieux possible, pour les rendre disponibles à apprendre de nouvelles choses et qu’ils puissent s’épanouir. Cependant, il y a toujours un hic et il y en aura toujours un. Dans ma classe, ils sont non-verbaux… C’est pourquoi je me fais un devoir de les aider à communiquer le plus possible.

Ils doivent être en mesure d’exprimer leurs besoins primaires. S’ils ont faim, je veux qu’ils aient un moyen de me le dire. S’ils ont froid ou s’ils sont fatigués, je veux que mes jeunes aient une façon de le faire savoir, et ce, au plus d’intervenants possible. Afin de pouvoir trouver le meilleur moyen de communiquer chez un jeune, il faut l’avoir observé méticuleusement. Il faut savoir ce qui l’accroche et capte son intérêt. Ce qui peut le motiver pour la communication. Lire la suite

 


 

Que deviendras-tu Nemo ?

 

Que deviendras-tu Nemo ? - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Je ne sais pas pourquoi, mais ce film, Nemo, réussit toujours à conquérir le cœur de mes élèves. Ces belles couleurs vives et ce personnage si courageux font de cette histoire, un classique pour tous. Pour un jeune en particulier, c’est une source de motivation et un renforçateur. Ajoutez une goutte de Nemo à son travail et vous aurez encore plus de succès...

Il y a de ces élèves un peu espiègles qui aiment bien se faire oublier et passer leur tour pour le travail. Nemo adorait pouvoir nager dans ses pensées et se prélasser dans le coin détente. Lorsque le groupe se mettait au travail, il espérait pouvoir passer inaperçu et continuer son activité de prédilection. Il venait donc se placer à la tâche, un peu à contrecœur, mais avec ce petit sourire en coin qui vous faisait rire à tous les coups. Lire la suite

 


 

Le petit ingénieur qui ne voulait pas apprendre à lire.

 

Le petit ingénieur qui ne voulait pas apprendre à lire - Le petit monde de Manon Marie - Trouble du spectre de l'autisme (TSA)

 

Lorsqu’il est arrivé dans la classe, j’ai tout de suite su que c’était un garçon spécial. Malgré sa difficulté de langage, il voulait absolument communiquer avec nous, pour nous montrer ses réalisations hors du commun.

C’était un jeune qui était fasciné par tout ce qui était électronique, électrique et technologique. Il pouvait rester de longues minutes à observer diverses choses pour savoir comment c’était fait. Ce petit ingénieur faisait je ne sais quel plan dans sa tête, pendant qu’il regardait un lave-vaisselle ou un ventilateur. Puis, il se dépêchait de le reproduire en miniature. Pour ce faire, il nous demandait différents objets, parfois inattendus, qu’il ramenait à la maison pour ses projets hauts en couleur. Lire la suite

 


 

Petit Einstein

 

Petit Einstein - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Parce qu’il ne parlait pas, il était difficile d’évaluer les compétences et le savoir-faire de ce petit homme. Il ne parlerait probablement jamais couramment car il était dyspraxique. Cependant, détrompez-vous, il savait se faire comprendre !!!

Il est fan de Les Petits Einstein* et de tout ce qui pouvait se retrouver sur les canaux pour enfants. Il était capable de sélectionner une émission sans problème et de lire la grille horaire pour trouver l’heure de ses programmes mais ce qu’il aimait par-dessus tout, c’était le fameux ordinateur... Ah cet ordinateur !!! Lire la suite

 


 

Mon adorable autiste, Mademoiselle Rose

 

Mon adorable autiste, Mademoiselle Rose - Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Le petit monde de Manon Marie

 

Mademoiselle Rose est une attachante élève autiste non-verbale avec une déficience intellectuelle. Elle doit son surnom à sa passion pour la couleur rose. Lorsque qu’elle aperçoit quelqu’un avec un article rose, elle devient toute excitée et si contente que vous pouvez être certain qu’elle suivra la personne jusqu’au bout du monde…

Ce n’est pas sa déficience qui empêchera Mademoiselle Rose de se faire comprendre. Elle veut être changée? Pas de problème, elle ira se chercher une couche pour communiquer à son intervenante qu’elle est souillée. La belle Rose désire boire ? Bien! Elle se dirigera au lavabo et attendra que quelqu’un lui donne de l’eau. Lire la suite

 


 

Petit homme et le iPad

 

Petit homme et le iPad - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Dans ma classe, il y avait ce brillant élève autiste qui prenait plaisir à tester les règles et les limites. Ah qu’il était coquin ce petit homme. Il était fort et il était costaud aussi. S’il décidait de s’opposer, il fallait être ingénieux pour le convaincre de capituler !

À la récréation, il s’amusait à aller dans les escaliers ou à s’approcher de la rue, pour vérifier quelle serait notre réaction. Pour lui, c’était comme jouer au jeu du chat et de la souris. Dans la classe, lorsque venait le temps de se mettre au travail, il s’opposait et se balançait sur sa chaise si fort qu’il risquait de tomber. Il pouvait aussi tout simplement décider de ne pas s’asseoir. Il faisait travailler notre patience et notre imagination ce petit homme. Lire la suite

 


 

Apaises-toi grand garçon !


Apaises-toi grand garçon - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Il est arrivé dans ma classe à la mi-octobre environ. Il avait le teint foncé et de beaux cheveux noirs de jais. Ce bel élève autiste et TDAH était d’origine amérindienne. Je l’aimais vraiment beaucoup. Il adorait se faire appeler «grand garçon» et il était toujours prêt à rendre service...

C’était un jeune qui vivait beaucoup d’insécurités. Durant les transitions ou lorsqu’il y avait beaucoup de monde autour de lui, il devenait très verbomoteur et très excité. Assez verbomoteur pour que nos oreilles brûlent et se transforment en chou-fleur. Même si l’on répondait à la question qu’il nous répétait sans cesse, il continuait à la formuler et la reformuler. Comme il aimait beaucoup les gens et qu’il adorait la présence des autres, je ne voulais pas l’isoler durant la récréation. C’était, pour lui, l’occasion de développer ses habiletés sociales. Je devais donc trouver un moyen qu’il s’apaise. Lire la suite

 


 

Le petit charmeur qui voulait se faire des amis

 

Le petit charmeur qui voulait se faire des amis - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Il y avait dans ma classe un petit autiste au sourire charmeur qui voulait des amis à tout prix. Lorsqu’il posait une question ou qu’il désirait quelque chose, il nous regardait avec ses petits yeux craquants qui nous faisaient fondre à chaque fois. Doté de ce petit accent à la française il terminait toujours ses phrases avec un beau merci ou un s’il-vous-plait. Nous étions tous sous le charme.

Notre beau garçon avait un souhait : se faire des amis coûte que coûte. Lire la suite

 


 

Ce petit homme qui était prisonnier dans son corps de géant

 

Ce petit homme qui était prisonnier dans son corps de géant - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Il était une fois un adolescent autiste grand et fort que les intervenants craignaient. Il était impressionnant car lorsqu’il se désorganisait, il était si fort qu’il pouvait blesser une personne sans le vouloir vraiment. Il était prisonnier de son corps...

Il était grand, il était beau. Il aurait fait un magnifique joueur de football, mais tout ce qu’il voulait lui, c’est de laisser le petit garçon s’exprimer. Il aimait la musique et les comptines. Quand il souriait, il pouvait faire fondre n’importe quel morceau de glace. Dès que je l’ai rencontré, je suis tombée sous le charme. Lire la suite

 


 

Attention, Philoup va filer...

 

Attention, Philoup va filer... - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Ah ce Philou... Il y avait cet élève autiste dans ma classe qui débordait d’une énergie incroyable. Il était tellement beau avec sa petite bouche en cœur et ses taches de son sur son petit nez. À chaque fois qu’il rencontrait une personne qu’il connaissait, il la saluait en chantant une chanson. Celle-ci était différente pour chacun. Elle pouvait être une comptine ou une mélodie venant d’un jouet musical. Puis, si vous lui aviez donné un surnom, il vous le répétait en guise de salutation. Moi, je l’appelais «Philou, mon beau loup». Donc, quand il me voyait, il approchait son petit nez et disait: « Mon beau loup ! ». J’adorais sa façon de vouloir communiquer.

Vous vous doutez certainement pourquoi je le nommais ainsi n’est-ce pas? Lire la suite

 


 

L’illustratrice

 

L’illustratrice - Trouble du spectre de l'autisme TSA - Le petit monde de Manon Marie

 

 

Elle pouvait dessiner les personnages d’émissions pour enfants à un détail près de la perfection. Elle adorait les pandas, les vaches et pratiquement tous les animaux. Elle avait su dessiner bien avant de parler. D’ailleurs, pour la faire placoter, on avait juste à parler d’animaux avec elle.

Cette artiste aimait la peinture et les crayons ainsi que tout ce qui lui permettait de reproduire les personnages et les animaux vus à la télé. On l’écoutait attentivement en secret, parce qu’elle pouvait se fâcher lorsque elle se savait regardée. Elle levait sa petite main en signe d’arrêt et me disait les sourcils froncés d’un ton autoritaire : Manon Marie, laisse-moi tranquille, je ne veux pas jouer ! Ce qui me donnait vraiment envie de rire… Lire la suite

 


 

Le mannequin au cœur d’enfant

 

Le mannequin au cœur d’enfant - Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Le petit monde de Manon Marie

 

Il y a un endroit dans le monde scolaire que peu de gens connaissent. Un endroit magnifique où des jeunes autistes non-verbaux continuent d’évoluer à leur rythme, parce qu’ils ne cessent de progresser. Ces adolescents et nouveaux adultes ont de 12 à 21 ans et ils ont encore une soif d’apprendre évidente. Dans ces classes et une en particulier, il y a ce grand homme de six pieds qui ressemble à un mannequin...

Il est beau, il est grand, il est mince et il est autiste. Pour faire diminuer son anxiété, il marche et marche encore. Durant la récréation, il se promène dans le corridor comme s’il était sur un podium. Sa démarche est digne d’un mannequin. Lorsqu’il arrive au bout de son chemin, il se tourne avec style et revient sur ses pas. Même s’il a la grandeur d’un homme, cet élève a un cœur d’enfant. Lire la suite

 


 

Actrice en herbe

 

Actrice en herbe - Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Le petit monde de Manon Marie

 

Déjà toute petite, elle avait découvert son talent. Cette petite élève autiste aimait rejouer dans sa tête des scénarios d’émissions ou de films, qu’elle regardait avec intensité. Que ce soit «Barbie et le château de diamants» ou «Bob L’éponge», elle reproduisait la scène à la perfection...

Cela se passait souvent lors des récréations ou quand elle avait des temps libres. C’était sa façon à elle de s’apaiser et de s’évader. Elle arrêtait tout à coup son activité en cours et commençait subitement à mimer une scène. C’est comme si elle avait eu un flash et se projetait dedans; qu’à cet instant, elle devenait le personnage principal. Lire la suite

 


 

Préparer le cerveau à recevoir

 

Préparer le cerveau à recevoir - Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Le petit monde de Manon Marie

 

Pour enseigner à mes élèves autistes non-verbaux, je dois capter leur attention. Il ne faut pas lancer des informations dans les airs. Je dis :«écoute» et je laisse un délai pour qu’ils passent en mode enregistrement. Un simple mot-clé, clair, précis et symbolique qui les mets en action. Je les prépare à recevoir de l’information.

De plus, je dois les convaincre qu’ils ont raison de donner autant d’efforts pour faire de nouveaux apprentissages. Donc, je me sers de leurs intérêts spécifiques comme tremplin. J’aurai beaucoup plus d’impact à enseigner les mathématiques, les couleurs ou les mots d’action à l’aide des voitures qu’un petit garçon aime aligner. Même chose pour une personne avec un déficit de l’attention. Si l’information l’intéresse et le captive, il enregistrera beaucoup plus facilement. Lire la suite

 


 

Autiste et gentleman

 

Autiste et gentleman - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Il y avait dans ma classe un grand garçon qui avait peu de langage mais beaucoup de savoir-vivre. Il était grand, il était fort et il était d’une douceur incroyable. Ce gentleman adorait Star Wars et les supers héros. Moi, c’était lui mon héros...

Il était un gros atout dans ma classe. Il surveillait la porte lorsqu’on était occupé à habiller les autres petits loups, pour qu’il n’y ait pas de fugueurs ou d’incidents fâcheux. Il était toujours prêt à aider à ranger les jouets ou à préparer les activités. Lire la suite

 


 

Ma meilleure amie est aspie

 

Ma meilleure amie est aspie - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Depuis quelques années, je suis plus sélective dans le choix de mes ami(es). J’essaie de m’entourer de gens positifs qui m’aideront à colorer ma vie. Des personnes ambitieuses qui me nourriront d’énergie pour démarrer de nouveaux projets. Des êtres avec une capacité de logique qui viendront équilibrer mon côté émotionnel trop intense et me raisonner quand j’ai tendance à dériver. Parmi mes précieux ami(es), j’ai une amie qui est asperger. Ma découverte et mon rayon de soleil...

Avoir une amie aspie, c’est avoir la chance de toujours savoir à quoi s’en tenir. La relation sera basée sur la franchise et l’honnêteté. Si tu n’es pas sûre d’avoir fait un bon match en t’habillant, tu peux être certaine qu’elle te le dira (c’est plus fort qu’elle). Certains penseront que c’est de la maladresse. Moi, je trouve que ce sont des qualités extra qui me permettent de savoir à quoi m’attendre et qui me font rire. Lire la suite

 


 

La petite autiste aux mains extraordinaires

 

La petite autiste aux mains extraordinaires - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Elle créait des oeuvres magnifiques à partir de rien. D’une boîte d’oeuf pouvait éclore un nid magnifique pour son petit poussin qu’elle aimait tant. Pourquoi donc cette petite artiste adorait-elle tant ce toutou ? «Bien, c’est parce qu’il est jaune voyons ! » me répondait-elle innocemment.

Le jaune, c’était sa couleur préférée. Elle choisissait les articles jaunes, les friandises jaunes et les vêtements jaunes. Pour qu’elle se donne à 110 % et qu’elle accepte de faire un travail qui demandait plus efforts, je n’avais qu’à le photocopier sur une feuille jaune et le tour était joué. Cette teinte pouvait faire des miracles. Ma magicienne pouvait prendre des bâtons à café et les transformer en une superbe balançoire. Si elle trouvait des pailles dans l’armoire, elle les assemblait à des verres en papier pour qu’ils deviennent de jolis parapluies. Tout ce qu’elle touchait se transformait en oeuvre d’art. Lire la suite

 


 

La poule qui perdait souvent sa tête

 

La poule qui perdait souvent sa tête - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Je me suis souvent demandé pourquoi il était si difficile de se concentrer et d’écouter le professeur en avant. Après 5 minutes, je perdais mon attention et je voguais vers de vastes horizons. «Oh! Le professeur s’est habillé comme lundi ! Ah! Que j’aime sa robe! Je me demande où elle l’a achetée. En bruit de fond, j’entendais le bla bla bla des explications et j’essayais très fort de me ramener. Voilà moi la poule, je courrais après ma tête.

Avec le temps, j’ai développé un paquet de stratégies pour m’aider à me concentrer. Lire la suite

 


 

Spiderman et le petit garçon

 

Spiderman et le petit garçon - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Quand il est arrivé, il avait seulement cinq ans. Il avait de beaux yeux bleus clairs et un chandail de Spiderman. Spiderman, c’était son héro mais aussi sa passion. C’est un des premiers mots que j’ai entendu de sa bouche d’ailleurs.

Ce petit fan pouvait passer de longues minutes à contempler son idole de bandes dessinées. Il portait toujours un accessoire de son héro. Tout ses trucs rendaient hommage à ce personnage: ses bas, son chandail, sa boîte à lunch, son sac à dos et même que sur ses gants, il y avait des toiles d’araignées.

Je n’ai pas besoin de vous mentionner en quoi il se déguisait à l’Halloween, n’est-ce pas ? Lire la suite

 


 

Boucles d’or et le lien magique

 Boucles d’or et le lien magique - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Elle arriva avec sa maman pour visiter sa nouvelle classe, cette petite fillette de cinq ans qui m’avait été décrite comme étant une véritable tigresse. Pourtant, moi, je voyais une jolie princesse autiste avec des boucles blondes et de magnifiques yeux bleus.

Elle était non-verbale mais ses yeux et ses gestes eux, voulaient communiquer. Ils étaient curieux mais aussi très anxieux. La maternelle régulière n’avait pas été une très bonne expérience pour elle et pour sa maman. Est-ce que je pourrais répondre à ses besoins ??? Je l’espèrais bien car j’étais déjà sous le charme. Lire la suite

 


 

Tigrou

 

Tigrou - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Il y avait cet élève dans ma classe dont je m’amusais à appeler affectueusement «Tigrou». Vous aurez deviné pourquoi il portait ce surnom affectueux n’est-ce pas? C’est parce que parfois, il faisait le tigre mais surtout parce qu’il adorait l’ami de Winnie de Pooh. D’ailleurs, il affectionnait tout ce qui se reportait à Disney.

Mon beau félin était doté d’une intelligence remarquable. C’était un autiste non-verbal mais avec un potentiel énorme. De plus, il état gâté par la vie, car il avait une maman qui était née pour être une intervenante naturelle. Elle voulait ce qu’il y avait de mieux pour son garçon. Cette dame se formait de façon continue, afin d’appliquer les meilleures interventions pour son fils et pour le faire cheminer le plus possible. Cela fonctionnait à merveilles. Même qu’à l’occasion, cette maman et moi , nous nous retrouvions dans les mêmes formations. Je ne n’aurais pas était gêné de l’avoir comme éducatrice. Son garçon progressait tellement bien...

Bien sûre, il n’y a jamais de situations idéales. Notre Tigrou détestait se faire évaluer sur des choses qu’il connaissait déjà. Il grognait lors qu’il venait le temps de lui demander de nous montrer les formes de bases ou de compter jusqu’à 2o. Bien sûre, pour lui , il le faisait déjà à la maison et même bien plus. Alors pourquoi devrait-il le faire à l’école, puisqu’il connaissait tout ça ??? Lire la suite

 


 

Pourquoi te refermes-tu petite huître ?

 

Pourquoi te refermes-tu petite huître ? - Trouble du spectre de l'autisme - Le petit monde de Manon Marie

 

Il y avait dans ma classe cette élève aux grands yeux clairs, qui observait toujours tout. Elle observait les autres jeunes et elle écoutait tout ce que les intervenants disaient. Il fallait faire très attention quand il venait le moment de discuter d’une intervention à adopter car, même si elle parlait peu, elle comprenait plus qu’on pensait.

C’était une de ces jeunes aux comportements passifs où les choses se passent plus à l’intérieur qu’à l’extérieur. Mon rôle d’enseignante était de la stimuler et l’amener à nous montrer ce qu’elle savait faire. Comment donc fallait-il procéder ? L’obliger à répondre ou à adopter un comportement, ce n’était vraiment pas la solution. Lire la suite

 


 

Mention Coup de coeur 2016 - Le petit monde de Manon Marie - Trouble du spectre de l'autisme (TSA)

.
.
Dernière mise à jour
 : 22/01/2017 2:35 PM

 

 

MERCI À NOS PARTENAIRES MAJEURS !  :