Comment parler des attentats terroristes à nos enfants

Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Comment parler des attentats terroristes à nos enfantsIl est difficile d’expliquer à nos enfants ce que nous avons parfois nous-mêmes de la difficulté à saisir. Pour cette raison, spectredelautisme.com vous offre quelques pistes pour aborder le sujet des attentats terroristes avec votre enfant.

 

Cherchez à savoir ce qu'il sait

Souvent nous pensons que nos enfants ne savent rien sur le sujet. Mais ce sont de petites éponges. Avec la couverture médiatique qu’on accorde à ces événements, s’ils n’en entendent pas parler à la télévision, ils peuvent en entendre parler à l'extérieur de la maison. Il est possible qu’ils constatent également que vous êtes plus préoccupé qu’à l’habitude. Sans savoir quoi, ils savent qui se passe quelque chose. En sachant ce que votre enfant sait sur le sujet, vous serez à même de mieux orienter vos discussions et vos interventions afin de faire en sorte qu’il soit moins confus et se sente mieux.

Abordez le sujet avec votre enfant et laissez-le orienter la discussion et vous partager ses questions et ses préoccupations. Vous pourriez poser la question : « Il s'est passé quelque chose de vraiment triste et je voudrais savoir si tu en as entendu parler. » Si vous n'êtes pas certains, qu'il puisse en avoir attendu parler, demandez-lui simplement comment s'est passé sa journée et s'il a entendu parler de choses intéressantes. Ainsi, vous serez en mesure de voir ce qu'il sait exactement.

 

Soyez ouverts et réceptifs

Certains enfants auront besoin de parler des événements. Assurez-vous que votre enfant sait qu'il peut compter sur vous pour répondre à ses questions. Gardez les lignes de communication ouvertes. De pouvoir parler de nos craintes, de nos peurs, les rend souvent moins effrayantes.

Prenez le temps de revenir sur les événements pendant quelques jours. Les enfants sont plus à risque d'obtenir de mauvaises informations par leurs camarades de classe.

 

Surveillez l'accès à télévision et aux médias sociaux

Les actes terroristes ont pour but de semer la peur. Si vous, adulte, vous sentez déstabilisé par ces derniers, imaginez ce que peut ressentir un enfant. La facilité d'accès à l'information et les nouvelles en continues à la télé ou sur les médias sociaux exposent les enfants à des images de violence qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à comprendre. Vous devez contrôler l'information que votre enfant reçoit pour ne pas créer de l'anxiété inutilement.

 

Utiliser des mots simples

Répondez à ses questions dans un langage qu'il peut comprendre. Vous pourriez dire « Il s'est passé quelque chose de triste » ou encore « de mauvaises personnes ont fait ». Vous pouvez également en profiter pour inculquer à votre enfant certains apprentissages en disant « Il y a des mauvaises personnes, et elles sont fait du mal à d'autres personnes parce qu'elles étaient très en colère et nous savons qu'il n'est jamais acceptable de se blesser ou blesser une autre personne parce que nous sommes en colère ».

Éviter de vous étendre sur la religion, la politique ou d'autres sujets qui ne sont pas nécessairement pertinents à moins de parler à un enfant plus âgé.

 

Encouragez-le à exprimer ce qu'il ressent

Écoutez ses inquiétudes et aidez-le à mettre des mots sur ses sentiments. Rassurez-le sur le fait qu'il est normal d'avoir peur, de ressentie de la colère, d'être triste ou de pleurer. Félicitez-le lorsqu'il est capable de mettre des mots sur ce qu'il ressent et demandez-lui ce qu'il pourrait faire afin de se sentir mieux.

 

Rassurez-le

Nous savons tous que ce genre d'événement est déstabilisant et effrayant, mais votre enfant a besoin d'être rassuré et de se sentir en sécurité. Prenez le temps de lui expliquer que oui, il s'est produit quelque chose de triste. Que des gens ont été blessés ou tués, mais que des gens s'occupent d'eux et que nous sommes tous en sécurité. Faites-lui comprendre que oui, il y a des personnes méchantes dans le monde qui sont capables de faire des choses terribles, mais insistez sur le fait qu'il y a beaucoup plus de bonnes personnes. Pourquoi ne pas nommer des personnes de confiance de l'entourage votre enfant afin qu'il puisse s'y référer en cas de besoin.

Trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Comment parler des attentats terroristes à nos enfants

Quelques liens :

Témoignages de parents d'enfants différents en lien avec le sujet

Nous sommes tous frères

Lettre à mes trois garçons

Zone Vidéo :

Le terrorisme expliqué aux enfants - Zone Jeunesse de Radio-Canada

« On sait que le mot terrorisme vient du mot terreur, mais qu’est-ce qui motive des gens à pratiquer le terrorisme? Et que doit-on faire à l’égard de ces gestes violents que l’on voit dans les médias? Caroline nous explique ce qu'est le terrorisme. »

Afin de sensibiliser et d'informer la population générale au trouble du spectre de l'autisme (TSA),
certains contenus sont publiés en primeur sur le Huffington Post.

Pour ne rien manquer, nous vous invitons à vous abonner aux publications de Aube Labbé,
fondatrice, éditrice et rédactrice en chef des diverses plateformes spectredelautisme.com depuis 2014.

 

Trouble du spectre de l'autisme TSA - Aube Labbé - Attentats de Québec

.
Recherche et rédaction :
 Aube Labbé
Dernière mise à jour : 01/02/2017 12:14 PM

 

 

MERCI À NOS PARTENAIRES MAJEURS !  :