La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les signes du trouble du spectre de l'autisme TSA chez l'adulte

Les signes et les caractéristiques du trouble du spectre de l'autisme (TSA) chez l'adulte

- PUBLICITÉ -

- PARTENAIRE -

- BANDEAU PUBLICITAIRE -

Les signes du trouble du spectre de l'autisme TSA chez l'adulte

Les signes et les caractéristique d'une trouble du spectre de l'autisme (TSA) chez l'adulte. Syndrome d'asperger.Un des aspects trop souvent négligés lorsqu'on parle de trouble du spectre de l'autisme (TSA) est le diagnostic chez l'adulte. Mais la réalité est que de nombreuses personnes avec une manifestation plus légère des caractéristiques de l'autisme, ont souvent réussi avec le temps à se fondre dans la masse en camouflant leurs difficultés. Pourtant, ces dernières peuvent avoir eu des signes avant-coureurs qui ont pu être négligés, mal définis ou ignorés. Mais si l'on prend le temps de regarder en arrière, on s’aperçoit que ces signes étaient bien présents.

Par exemple, peut-être que la personne semblait simplement avoir une préférence à rester seule ou encore qu'aux yeux de son entourage, elle était simplement timide. Peut-être qu'elle semblait ne pas avoir un très bon sens de l'humour. Peut-être qu'elle devenait anxieuse dans les espaces bondés. Peut-être qu'elle semblait incommodée par certains bruits forts ou certaines lumières vives. Peut-être se mettait-elle en colère lorsqu'il y avait certains changements de dernières minutes.

Il est vrai que ces caractéristiques ne suffisent pas à elles seules à poser un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme (TSA). Cependant, en y regardant de plus près, il serait légitime de se demander si certaines maladresses ou une tendance marquée pour la solitude, combinée avec d'autres traits, pourraient être attribuables au trouble du spectre de l'autisme (TSA).

Poser un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme (TSA) chez les adultes peut s'avérer difficile, cependant, il existe des caractéristiques communes de l'autisme qui peuvent être reconnues chez les adultes. En voici quelques-uns.

- BANDEAU PUBLICITAIRE -

Difficultés persistantes au niveau des relations sociales

Créer des liens et tisser des relations à long terme peut être difficile pour une personne présentant un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Ses difficultés à interpréter et comprendre les différents codes sociaux (expressions faciles, langage corporel, changement de ton de voix. etc.), peuvent grandement affecter la capacité qu'elle a à développer des amitiés. Son incapacité à lire entre les lignes, à comprendre l'humour et le sarcasme et parfois aussi à établir et maintenir un contact visuel peuvent également affecter la capacité qu'elle a à développer des amitiés. De plus, sa difficulté à communiquer ses pensées, à exprimer ce qu'elle ressent et pour certaines, sa difficulté à être à l'écoute des autres peuvent présenter un défi dans le développement d'une relation.

De même, les relations amoureuses peuvent être incroyablement difficiles pour une personne sur le spectre autistique. En plus des défis qui viennent avec le fait de nouer des amitiés régulières, il y a beaucoup de signes non verbaux associés aux interactions romantiques.

Manquer d'empathie et difficultés à décoder les intentions d'autrui

Une personne présentant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) peut ne pas remarquer ou encore «lire» les indices subtils d'une autre personne agacée par son comportement ou son discours. Sans le savoir, la personne enfreint les règles sociales en ne se pliant pas aux signaux d'avertissement. Aux yeux de son entourage, elle fera alors preuve d'impolitesse. Pourtant, celle-ci n'est pas délibérément malpolie. Elle n'a seulement pas conscience qu'elle est en train d'offenser son interlocuteur.

Anticiper ce qu'une personne peut ressentir ou penser, se mettre à sa place afin d'ajuster son comportement selon le contexte peut être difficile pour tous les adultes. Cependant, pour une personne autiste, ce peut être encore plus difficile. Beaucoup de personnes autistes ont du mal à décoder les intentions d'autrui ce qui peut apparaître comme un manque d'empathie.

Ce défi peut également présenter un problème lorsqu'il s'agit d'humour puisque de nombreux adultes autistes ont du mal à interpréter les blagues et les commentaires sarcastiques.

Surcharges sensorielles (hypersensibilité et hyposensibilité)

Dans l'article Comprendre la modulation sensorielle chez l'enfant ou l'adulte vivant avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA) Josiane Caron Santha, ergothérapeute, explique qu'une surcharge sensorielle, c’est un peu comme si un président d'entreprise recevait simultanément tous les messages courriel, toutes les enveloppes de la poste, incluant les publicités. Qu’en plus de devoir gérer le département du courrier, il devrait répondre à toutes les questions de ses employés, pertinentes ou non. Toujours en vaquant à ses tâches précédentes. Il devrait surveiller tout le monde travailler via un mur d'écrans vidéo. Que ce système comprenait une série de haut-parleurs projetant les voix de tous, les bruits du photocopieur ainsi que tous les téléphones qui sonnent dans l’immeuble.

Beaucoup de personnes vivant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) présentent une sensibilité excessive ou insuffisante aux stimuli sensoriels connue sous le nom de trouble du traitement sensoriel ou de l'intégration sensorielle. Par exemple, une personne hypersensible pourrait avoir des difficultés lorsqu'elle est en présence de lumière trop vive ou de sons trop forts ou encore ne pas aimer qu'on la touche. D'un autre côté, la personne hyposensible pourrait elle, ne pas ressentir la douleur, le froid, la chaleur, la sensation de satiété ou encore la soif.

Ce trouble de traitement de l'information sensorielle peut présenter un défi majeur pour les adultes présentant une condition autistique. Seulement le fait de rencontrer de nouvelles personnes apporte son lot d'information sensorielle comprenant des odeurs, des sons, des images, etc. Pour cette raison, certains adultes autistes éviteront les relations sociales.

S'il vous est difficile de supporter certaines sensations ou que vous ayez besoin d'un certain type de stimulation sensorielle, il est possible que vous puissiez présenter ce trouble. De plus, si cet état de fait interfère avec votre capacité à interagir socialement et que vous présentiez également d'autres caractéristiques d'un trouble du spectre de l'autisme (TSA) chez l'adulte, vous pourriez vous situer sur le spectre autistique.

Intérêts spécifiques

Une des caractéristiques du trouble du spectre de l'autisme (TSA) est la présence d'intérêts très spécifiques. Plusieurs d'adultes présentant une condition autistique sont extrêmement bien informés sur certains sujets, tels que l'aviation, l'ingénierie, l'origine des mots ou encore l'histoire pour n'en nommer que quelques-uns. Cette grande maîtrise d'un domaine particulier peut être extrêmement agréable pour l'individu, mais il peut aussi présenter des défis majeurs.

Si vous êtes très intéressé par un sujet particulier et que vous discutiez longuement de ce sujet avec d'autres personnes, même si elles semblent ne pas être intéressées, cela peut être un signe d'un trouble du spectre de l'autisme (TSA). La présence d'intérêts spécifiques associés à une difficulté à anticiper ce qu'une personne peut ressentir ou penser peut entraîner des difficultés au niveau social.

Routines

Dans la vie, chacun doit composer avec un lot d'imprévus. Cependant, pour une personne présentant un trouble du spectre de l'autisme (TSA), il est souvent plus difficile de composer avec les changements de dernière minute. Par exemple, une visite surprise à la maison, qui devient une source d'anxiété pour elle. Pour cette raison, plusieurs d'entre elles mettront en place des routines.

Pour les adultes se situant sur le spectre autistique, ce besoin de routine peut prendre plusieurs formes. Certains n'aimeront pas voyager. D'autres refuseront d'essayer de nouveaux aliments ou de nouveaux restaurants. D'autres encore suivront le même horaire tous les jours et éprouveront un malaise, deviendront anxieux ou se mettront en colère si ce dernier n'est pas respecté. Et d'autres encore pourraient avoir besoin d’emprunter toujours le même trajet pour se rendre au travail ou à un tout autre endroit.

Compétences exceptionnelles

Selon WebMD , jusqu'à 10 pour cent des personnes présentant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) affichent des compétences exceptionnelles. Cela signifie qu'elles excellent dans un domaine particulier, comme par exemple les mathématiques, la musique ou l'histoire. Certains adultes autistes peuvent également avoir une mémoire exceptionnelle, ce qui leur permet de mémoriser des chapitres et des livres entiers. Dans une étude publiée dans le The National Library of Medicine (NLM) portant sur les jeunes adultes et les compétences exceptionnelles en lien avec l'autisme, il a été démontré qu'environ 30% des participants démontraient une ou plusieurs compétences exceptionnelles, un chiffre plus élevé si l'on compare avec la population neurotypique.

Problématiques de sommeil

Selon une étude australienne menée par le Department of Psychology and Intellectual Disability Studies de l'Institut royal de technologie de Melbourne (RMIT), jusqu'à 70% des personnes autistes présenteraient des problématiques de sommeil qui peuvent être dus, entre autres, à des particularités sensorielles. Bien que l'insomnie en elle-même ne soit pas une caractéristique du trouble du spectre de l'autisme (TSA), elle est souvent associée à une condition autistique.

Problématiques d'anxiété

L'anxiété est un problème commun à la grande majorité des personnes, enfant ou adultes, présentant un trouble du spectre de l'autisme (TSA). La raison étant que les déclencheurs d’anxiété sont beaucoup plus nombreux pour eux qu'ils ne le sont chez une personne neurotypique. Le simple fait de rencontrer de nouvelles personnes, de devoir gérer les activités de la vie courante et les imprévus peuvent déclencher chez une personne autiste un état d'anxiété important. Cette dernière peut à la fois affecter le corps et l'esprit et peut se manifester de différentes façons. Par exemple une personne autiste pourrait avoir des sautes d'humeur fréquentes, avoir des difficultés de concentration, appréhender toujours le pire, devenir préoccupée de manière obsessive à propos d'un sujet ou encore être plus sujette à la dépression. 

Prosodie particulière

La prosodie est l'inflexion, le ton, la tonalité, l'intonation, l'accent, la modulation que nous donnons à notre expression orale, de manière à rendre nos émotions et intentions plus intelligibles à nos interlocuteurs. Chez une personne, enfant ou adulte, présentant une condition du spectre de l'autisme, celle-ci et en particulier le ton de la voix, peuvent être inhabituels. Certains auront un ton «plat» perçu comme monotone. Parmi les caractéristiques de la voix, on compte des problèmes de volume (parler trop fort ou encore trop faiblement) en tenant compte du contexte.

Sources

Richdale, A. (1999). Sleep problems in autism: Prevalence, cause, and intervention. Developmental Medicine & Child Neurology, 41(1), 60-66.

Volkmar FR, et al. (2009). Pervasive developmental disorders. In BJ Sadock, VA Sadock, eds., Kaplan and Sadock's Comprehensive Textbook of Psychiatry, 9th ed., vol. 2, pp. 3540-3559. Philadelphia: Lippincott Williams and Williams.

Williams K, et al. (2010). Selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) for autism spectrum disorders (ASD) (Review). Cochrane Database of Systematic Reviews (9).

Cordeau, M-J. 52 semaines avec une autiste asperger. Manifestations courantes du Syndrome d'Asperger <http://52semaspie.blogspot.ca/p/manifestations-courantes-du-syndrome.html>

Attwood, T, (2007). Le syndrome d'Asperger : Guide complet. Qualités et difficultés langagières, 241.

Encyclopédie Vulgaris Médical : Prosodie <https://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/prosodie>.


Recherche et rédaction : 
Aube Labbé
Dernière mise à jour : 16/04/2018 4:35 PM