La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les mythes et fausses croyances de l'autisme - Un personne autiste est incapable de sentiments et d'émotions

- PUBLICITÉ -

- PARTENAIRE -

- BANDEAU PUBLICITAIRE -

Mythe 3 : Une personne autiste est incapable d'avoir des sentiments et des émotions

Les mythes et fausses croyances chez l'adulte et l'enfant vivant avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Une personne autiste est incapable d'avoir des sentiments et des émotions

Les mythes et fausses croyances chez l'adulte et l'enfant vivant avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Une personne autiste est incapable d'avoir des sentiments et des émotionsCertaines personnes autistes n'arrivent pas à exprimer leurs émotions comme les gens neurotypiques, mais cela ne signifie pas qu'elles ne ressentent rien.

Beaucoup de personnes autistes, enfants comme adultes, ont souvent du mal à reconnaître, interpréter, verbaliser et contrôler leurs émotions. De façon générale, elles ont du mal à partager les émotions de manière juste et appropriée. Elles sont maladroites, ce qui peut provoquer le rejet des autres et de la souffrance.

Cependant, il est important de mentionner que ces dernières passent par les mêmes étapes et les mêmes défis que les personnes typiques. Il leur prendra simplement plus de temps à passer à travers ceux-ci et ils auront besoin de plus d’aider pour apprendre à comprendre et à gérer leurs émotions.

De façon générale, une personne autiste peut avoir un vocabulaire limité pour décrire ses émotions et manquer de subtilité dans toute une palette d’expression de l’émotion. Par exemple, là où d’autres personnes seraient tristes, confus, embarrassés, anxieux ou jaloux, la personne autiste elle pourrait n’avoir qu’une réaction de colère. De plus, le degré des expressions négatives telle que la colère, l’anxiété ou la tristesse peut être extrême. Il y a beaucoup de parents, qui lorsque vient le temps de décrire les réactions émotionnelles de leur enfant TSA vont les comparer à un interrupteur qu’on allume où qu’on éteint.

Plusieurs personnes se situant à divers niveaux sur le continuum autistique expriment leurs émotions d’une manière qui peut sembler exagérée. On pourra voir chez certaines d’entre elles des accès de fou rire, des réactions de panique ou encore des accès de colère importants, et ce, à tout âge. Pour d’autres, on pourra également observer des changements d’humeur soudains.

C’est que beaucoup d’entre elles ont des difficultés à nuancer et à réguler leurs émotions. Elles seront absorbées par ce qu’elles vivent au moment même où elles le vivent et feront abstraction des multiples informations contextuelles, ce qui fera souvent en sorte qu’elles seront submergées par leurs émotions.

De plus, il est possible que certains éléments fassent en sorte que la personne ne soit pas en mesure d’identifier ou de communiquer adéquatement ce qui la perturbe. Certaines personnes autistes peuvent avoir des difficultés à communiquer, et ce, même si elles sont dites verbales. Elles peuvent parler beaucoup sans toutefois comprendre l’utilité du langage. D’autres n’auront tout simplement pas développé le langage nécessaire pour s’exprimer.

.
Recherche et rédaction
Aube Labbé
Dernière mise à jour : 18/02/2017 4:58 PM