La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les mythes et fausses croyances de l'autisme - Une personne autiste est incapable d'empathie et de compassion

- PUBLICITÉ -

- PARTENAIRE -

- BANDEAU PUBLICITAIRE -

Mythe 2 : Une personne autiste est incapable d'empathie et de compassion

Les mythes et fausses croyances chez l'adulte et l'enfant vivant avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Une personne autiste est incapable d'empathie et de compassionLes mythes et fausses croyances chez l'adulte et l'enfant vivant avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Une personne autiste est incapable d'empathie et de compassion

Les mythes et fausses croyances chez l'adulte et l'enfant vivant avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA) - Une personne autiste est incapable d'empathie et de compassionL'empathie est la capacité d'une personne à « se mettre à la place d'une autre » afin de comprendre ce qu'elle ressent. La capacité d'être empathique varie d'une personne autiste à l'autre.

Les personnes présentant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) ont souvent de la difficulté à décoder ce que d'autres peuvent ressentir via leur langage corporel ou le ton de leur voix ce qui fait qu'elles peuvent ne pas réagir de façon appropriée face à certaines situations.

Dans les faits, les personnes vivant avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA) sont loin d’être indifférentes à la souffrance des autres. Il est même rapporté que certaines personnes autistes auraient même trop d'empathie et ressentiraient les choses de façon très intense.

Alors d'où vient le mythe de la personne autiste incapable d'empathie ? Il serait dû au fait que certaines personnes autistes présenteraient une condition associée à l'autisme que l'on nomme alexithymie. Cinquante pour cent des personnes autistes en souffriraient comparativement à dix pour cent en ce qui concerne la population générale. Cette condition est causée par des différences dans le traitement des émotions et se traduit par une incapacité à comprendre ses propres émotions et les émotions des autres.

D'après une étude(1réalisée par l’International school for Advanced studies (SISSA) et publiée dans Scientific Reports, le mythe de l'autiste incapable d'empathie serait faux. Lors de cette dernière, les chercheurs ont placé des personnes autistes devant certains dilemmes moraux où, en situation de danger mortel, elles devaient faire le choix entre une réaction purement rationnelle de sacrifier la vie d'une personne pour en sauver plusieurs autres, ou de ne rien faire. Cette dernière à conclue que le trouble du spectre de l'autisme (TSA) est associé à une empathie normale. Il ajoute même que la personne autiste aurait une forte tendance à éviter ce qui pourrait blesser une autre pe

Sources

(1) Scientific Reports 6, Article number: 23637 : Divergent roles of autistic and alexithymic traits in utilitarian moral judgments in adults with autism <http://www.nature.com/articles/srep23637>

Autistes : des chercheurs démontrent leur faculté d’empathie : Pourquoi Docteur <http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/14891-Autistes-des-chercheurs-demontrent-leur-faculte-d-empathie>

Cairn.info, Olivier Guilbaud, L’alexithymie dans ses rapports avec un mode de fonctionnement autistique <https://www.cairn.info/revue-la-psychiatrie-de-l-enfant-2007-2-page-503.htm>

.
Recherche et rédaction : 
Aube Labbé
Dernière mise à jour : 18/02/2017 5:11 PM